Action thik-tank N°4

 

Nouveau Code du Travail 3.0 

 

 

Dans le cadre de la campagne « emplois pour tous & emplois de demain », Philo’s Force Association a édité une charte nommée «  Nouveau Code du travail 3.0 ».

 

Il s’agit d’un texte orientatif, issu de notre Plan de réorganisation socio-économique.

 

Le 'nouveau code du travail' pose les jalons d’une vision progressiste et humaniste de la question du travail et de l’emploi dans nos sociétés modernes, en mettant en avant les droits, des métiers et des entreprises de nouvelle génération.

 

Nous vous encourageons à le lire attentivement et à le soutenir activement, munis de vos lunettes 3.0, car il ne s’agit pas ici de définir ce qui est possible, mais de rendre le nécessaire possible ! (c’est notre slogan, notre leitmotiv, fondateur de notre démarche de think-tank)

 

 

Nouveau Code du Travail

(* = voir définition - référerence au Plan de réorganisation socio-économique)

 

Préambule

  • Considérant que la société moderne entrant dans une nouvelle ère de raréfaction du travail, il est nécessaire de conceptualiser un nouveau système de représentation et d’organisation du travail.
  • Considérant que l’entreprise moderne, entrant dans un nouveau paradigme productif, doit intégrer et porter de nouvelles valeurs, en lien avec la reconnaissance d’une large culture humaniste, pour permette à chacun de s’y épanouir.
  • Considérant que la dignité de l’homme dans son environnement de travail aujourd’hui n’est pas assurée – ni même par le code du travail - et qu’il est temps d’y remédier, en érigeant un bloc de nouvelles conventions sociales autour de la question du travail et de l’emploi
  • Considérant l’article 23 de la Déclaration des droits de l’homme signée le 10 décembre 1948 par l’assemblée générale des Nations Unies : « toute personne a droit au travail, au libre choix de son travail, à des conditions équitables et satisfaisantes de travail et à la protection contre le chômage ».
  • Considérant l’article 15 (liberté professionnelle et droit de travailler) de la Charte des droits fondamentaux adoptée le 7 décembre 2000 par l’Union Européenne : « toute personne a le droit de travailler et d’exercer une profession librement choisie ou acceptée ».

Il est convenu que :

 

Chapitre I : Obligations des employeurs

Chapitre II : Obligations des citoyens

Chapitre III : Obligations de l'Etat