Projet 'Incubateur Solidaire'

 

U​n "idealab" pour tous : définition et approche

 

 

Les incubateurs sont devenus des maillons familiers dans le processus de création d'entreprise. Cependant, aucun incubateur n'incube les idées de ceux qui n'en ont pas. Hélas, les idées valent de l'or et chacun les garde pour soi. On traite les idées germées mais on ne les sème pas. Pourtant, l'effort d'innovation géré sans notion de don et de partage, dans une perspective de développement social et économique, devient une simple goutte d'eau dans la mer. A quand un « Idealab » pour tous, et pour les pauvres en particulier ?

 

Philo's Force Association considère que c'est en éclairant les esprits démunis, en se faisant calife à la place du calife, que l'on met l'innovation en ordre de marche. C'est en levant les tabous qui pèsent sur l'assistanat en la matière et en proposant de servir les idées sur un plateau à ceux qui en manquent, que l'on peut contribuer au développement territorial, à la croissance économique et au bien-être social.

 

Soutenir l'amorçage des projets en épaulant les porteurs, c'est bien, mais parvenir aussi à suggérer les idées à partir du néant, leur donner corps et leur trouver un porteur, c'est aussi utile. Il faut pouvoir donner naissance à des idées, certes, mais aussi pouvoir les faire circuler, les adapter, leur trouver un cadre démultiplicateur et un champ d'application favorable à l'intégration sociale – via le case management notamment.

Tel est l'esprit de l'incubateur d'innovation solidaire promu par Philo's Force Association.

 

Le travail consiste à repérer en permanence des idées de création de business et les mettre en incubation. Une fois au point, la gestion de ces business est proposée puis confiée à des groupes-cible du Case Management. Les « franchisés » seraient soumis à une redevance en espèces ou en nature. Ces revenus serviraient à financer d'autres projets investis par l'incubateur solidaire.