EDITO - sens du Strategy Angels Desk

 

OUTSOURCING

Le XXIe siècle sera de service ou ne sera pas ! Notre « société de services » est en train de se construire et n'en est qu'à ses prémices. Voilà une des plus belles avancées que l'histoire ait jamais connues, car qui dit service, dit coopération et disponibilité. Vivement demain, donc, car la société de services redistribue les rôles, à chacun selon sa vocation, à chacun selon ses priorités. Et ce, dans une parfaite logique de rationalisation du travail et d'optimisation de la productivité collective.

Pour maintenir à flot des pans entiers de l'économie, dans l'univers des TPE/PME, il faut aider les professionnels à affirmer et développer leur savoir-faire, en les soulageant des tâches sans valeur ajoutée ou chronophages, en comblant leurs lacunes de compétence, en activant leur veille technologique, en les éduquant à l'innovation et à la responsabilité sociale. Philo's Force a trouvé la bonne formule pour venir au secours des entreprises : leur prêter main forte, simplement. Mise à disposition de compétences, prêt de personnel, promotion de stratégies de survie et de co-développement, mobilisation des activateurs et des outils de l'innovation. Tel est le contenu de notre programme d'action économique.

 

INTELLIGENCE COLLECTIVE

Les chiffres parlent d'eux-mêmes : seule une entreprise sur deux passe la cap des cinq années de vie. Pourtant, bien des difficultés pourraient être surmontées si les entrepreneurs disposaient d'un référent généraliste permanent, un ange gardien en quelque sorte, qui soit polyvalent, proche et peu coûteux.

Longtemps, les entrepreneurs ont été perçus comme une espèce à part, dotée de pouvoirs surhumains. Aujourd'hui, l'entrepreneuriat n'est plus le privilège d'une soi-disant élite de héros, et le mythe de l'entrepreneur parfait s'effondre. Il reste la figure d'une personne prisonnière de ses propres limites. Il est rare qu'un créateur d'entreprise soit tout à la fois un gestionnaire, un financier, un technicien, un commerçant, un stratège et un visionnaire. L'entrepreneur devient un personnage destiné à se former tout au long de sa vie et à se réinventer, un personnage isolé qui, à défaut d'accéder à l'actualité, aux réseaux et la culture dominante, meurt.

Par ailleurs, nombre d'artisans et de patrons de TPE/MPE tergiversent au seuil d'une transformation majeure dans la trajectoire de développement de leur entreprise. Le passage de la production au management, de la petite à la moyenne entreprise, constitue un moment critique douloureux qu'il faut pouvoir accompagner, d'autant plus qu'il est déterminant dans la création d'emplois.

Globalement, les métiers tels qu'on les vivait il y a quelques décennies étaient des sortes de passeports pour la vie professionnelle avec un aller simple. Aujourd'hui, les frontières entre métiers sont de plus en plus poreuses et il faut apprendre à oublier son diplôme pour s'ouvrir à d'autres horizons professionnels. Pour les managers, le nomadisme, la flexibilité et la diversité des cultures au travail deviennent des défis nouveaux à gérer au sein d'équipes mouvantes.

Cette souplesse nouvelle est une forte source d'enrichissement individuel et d'après les économistes, un puissant levier de croissance. Démultiplier l'énergie productive des entreprises en réunissant autour d'elles divers métiers, cultures, et techniques de management, dans un cocktail savamment étudié au cas par cas. Telle est la clé de voûte de la stratégie d'accompagnement des entreprises que Philo's Force entend promouvoir.

 

SWAP ECONOMY , COBRANDING et COSOURCING

Au niveau international, les Etats pratiquent la compensation dans de nombreux domaines stratégiques. Le troc, vieux comme le monde, se décline désormais sur tous les tons et de beaux exemples de gestion collaborative se mettent en place dans le monde de l'entreprise. Des réseaux de distribution qui mettent à l'honneur le partage de bonnes pratiques, des « renvois d'ascenseur » qui arrangent les secteurs publicitaire et médias, en lien avec les compagnies aériennes et l'hôtellerie, des prêts de salariés chez PSA ou INOPLAST, des industriels du verre qui transforment leurs salariés en pompiers … Voilà bien des arrangements qui sont autant de solutions durables et « résistantes ».

La propension marquée de notre société à valoriser les relations d'échange nécessite un encouragement et cela passe par la fourniture d'un service spécifiquement dédié à l'optimisation des échanges. En matière d'échange de connaissances, de services, de moyens, et dans bien d'autres dimensions, il reste mille et une routes vierges à défricher. Savoir divulguer l'esprit swap, l'esprit solidaire, l'esprit responsable, leur trouver des variantes à l'infini : tout un art que Philo's Force va développer aux côtés des entreprises.

 

SKILLS BUILDING

Certains diplômes universitaires déconnectés du marché du travail et d'autres qualifications trop spécialisées entravent l'insertion professionnelle des juniors comme des seniors. Ces fameux diplômes sans débouchés ou trop pointus constituent pourtant des compétences souvent cruciales pour les entreprises. Ces dernières y renoncent, et souvent à contre-coeur, faute de moyens pour se payer le luxe du « superflu ». Philo's Force, via son programme d'intervention et son modèle d'intégration professionnelle, favorise un véritable processus de « viabilisation » et d'accessibilité des compétences rares, au profit commun des entreprises et des détenteurs de ces « diplômes dormants ».

On sait par ailleurs qu'une part considérable d'individus, au sein de la population des chômeurs chroniques d'aujourd'hui, se trouvent être des profils au CV atypique ou au caractère atypique. L'atypique dérange, parce qu'il est inclassable, gênant, décalé. Sous quel prétexte embaucher une personnalité sensible, un personnage original, ou un pauvre bougre qui a dû sauter du coq à l'âne toute sa vie, en en oubliant même son métier d'origine… alors qu'il y a foule de gaillards au portillon qui ont le « bon » profil « type » ? Raisonnement logique, mais pas forcément de bon calcul, hélas. Tant et si bien que désormais le monde du chômage regorge d'individus polyvalents et flexibles, mais exclus et discriminés, tandis que monde du travail foisonne d'individus compétents, mais formatés, robotisés et clonés. Il en résulte que l'économie subit les effets néfastes d'un « racisme culturel » à l'embauche, tous secteurs confondus. Le chômage s'enracine, non en raison de la pénurie de postes, mais en raison de facteurs de sélection professionnels et humains. Il ne suffit même plus d'avoir le profil requis, encore faut-il avoir - pour commencer - la tête qui va avec, et - pour finir - la démarche mentale et le parcours de monsieur Tout-le-monde. Vaste sujet de consternation. Vaste source d'inégalités à démanteler d'urgence. Attaquons-nous à toutes les formes de « délit de faciés ».

Il est temps de redorer l'image de certains profils « non-employables » et marginalisés, en aménageant des créneaux d'intégration professionnelle qui les valorisent : une énième préoccupation d'intérêt général que Philo's Force intègre à sa conception.

 

Paola CICORIA, fondatrice de Philo's Force Association

 



Une approche systémique de la fonction d'assistance

Une intelligence tournée vers l'innovation

Une démarche centrée sur les stratégies

Des services orientés solution